Que faire en cas de décès à domicile? Conseils avant les obsèques

Les étapes indispensables lors d’un décès à domicile. Dans tous les cas, il est important de garder son calme même s’il s’agit d’une situation qui peut être très perturbante

  1. Appelez un médecin

    Votre médecin, le médecin de famille, le médecin de garde (Appelez le 116 ou 117 pour connaîter le médecin de garde), les services du SAMU ou le SMUR : le 15 (numéro d’urgence français) ou le 112 (numéro d’urgence européen).
    Pourquoi ?
    La personne n’est peut-être que dans le coma ou évanouie, il importe que le personnel médical l’ausculte au plus vite. Les secours interviendront pour opérer un diagnostic préliminaire et lui porter les premiers soins, les médecins appelés interviendront pour affiner le diagnostic, emmener la personne à l’hôpital … ou constater le décès.
    Si la mort a été subite et brutale (accident, suicide, soupçon d’homicide), le médecin contactera les forces de l’ordre, afin de rédiger un procès-verbal récapitulant les circonstances de la mort et l’état du cadavre. Généralement, ce PV est suivi d’une demande de transport vers un institut médico-légal ou une chambre funéraire, et une enquête judiciaire pourra éventuellement être ordonnée par le procureur de la république. L’entreprise de pompes funèbres que vous aurez choisie est à même de vous expliquer la suite pour organiser les obsèques. Selon les circonstances et la situation géographique, les procédures sont très différentes.
    Si la mort ne présent pas d’obstacles particuliers, le médecin remplira, signera et vous remettra le certificat de décès, document essentiel pour ensuite faire la déclaration de décès à la mairie dans les 24 heures et réclamer l’acte de décès auprès du maire pour ensuite enclencher les diverses procédures liées aux funérailles.

  2. Conservez le corps dans de bonnes conditions

    Rappelez-vous : pas de lumière, pas de courant d’air, pas de chaleur
    Pas de chaleur
    Faites baisser la température le plus possible : pendant quelques minutes seulement (ouvrez en grand les fenêtres en hiver, mettez la climatisation en été), arrêtez le chauffage , puis
    Pas de lumière
    Fermez volets et fenêtres, tirer les rideaux, éteignez les lumières, mettez le corps dans l’obscurité puis
    Pas de courant d’air
    Couvrez aussi le corps, tête incluse si possible, avec un drap ou une couverture légère. Fermez les portes de la pièce.
    Dans la mesure du possible, vous pouvez aussi :
    Etendre le corps sur un lit protégé par une alaise ou une toile cirée.
    Relever la tête au moyen d’un petit oreiller afin de garder la bouche fermée.
    Allumer quelques bougies (diminution du taux d’oxygène ambiant)
    Prendre toutes les précautions de sécurité liées au risque d’incendie.
    Faire brûler du “papier d’Arménie” ou un peu d’encens pour désodoriser, n’utilisez pas de déodorisant domestique.
    Dans le cas où vous envisagez de conservez le corps à domicile jusqu’au jour des obsèques, pendant plusieurs jours donc, il est très recommandé de conserver le corps dans de bonnes conditions. Le froid est le meilleur allié pour la conservation d’un défunt. Plusieurs techniques de conservation existent et votre entreprise de pompes funèbres saura vous guider selon vos choix :
    la pose de glace carbonique
    la mise à disposition d’un lit ou d’une rampe réfrigérante,
    un acte de formolisation (soins de thanatopraxie)
    Vous préférez faire transporter le corps vers une chambre funéraire. Tout transport du corps d’un défunt doit être effectué par les services de pompes funèbres. Le transfert, quel que soit le lieu de destination, devra intervenir dans un délai de 48 heures à compter de l’heure du décès. Cette décision doit donc être prise assez rapidement. Le transfert vers une chambre funéraire n’est jamais obligatoire
    Totalement dédiée à la conservation des corps, les chambres funéraires sont équipées de cellules réfrigérées, de salons de recueillement parfois accessibles 24h/24 (Renseignez-vous auprès de votre entrepris de pompes funèbres). Ces lieux sont également équipés de locaux techniques et des laboratoires pour préparer les corps, y effectuer les toilettes rituelles dans de bonnes conditions. Le transport et le séjour à la chambre funéraire sont payants, et les frais seront inclus dans votre facture des funérailles.

  3. Effectuez “la déclaration de décès” dans les 24 heures à la mairie du lieu du décès.

    L’entreprise funéraire choisie pour transporter le corps vers une chambre funéraire peut également s’en charger si vous le souhaitez.
    Vous aurez besoin :
    du certificat de décès délivré par le médecin
    de votre pièce d’identité
    dans la mesure du possible, du livret de famille du défunt, d’un acte de naissance du défunt ou de tout document justifiant du statut marital et de la filiation du défunt.
    L’officier d’état-civil vous délivrera un acte de décès, document officiel de décès.
    Pensez à demander plusieurs exemplaires originaux de l’acte de décès, car il peut être exigé par les organismes sociaux, financiers et administratifs lors des formalités après obsèques.
    Important : les conseils délivrés sur cette page peuvent ne pas tenir compte de critères particuliers liés au défunt.

  4. Décidez dans les 48 heures, si le corps reste au domicile ou doit être transféré vers une chambre funéraire

  5. Contactez-nous pour avoir un devis obsèques

    Faites établir un devis en ligne pour l’organisation des obsèques en cliquant ici

COVID-19 – Organisation des obsèques
X