Quelle est la différence entre un funérarium et un crématorium ?

Le crématorium est le lieu où l’on procède à l’incinération des défunts. L’incinération étant normalement dédié aux déchets, on devrait parler de crémation pour les défunts, et le terme exact devrait être « crémer un défunt ». Le funérarium est le lieu où l’on garde les corps des défunts.

Qu'est-ce qu'un funérarium ?

Un funérarium, aussi appelé chambre funéraire, maison funéraire ou athanée, est un lieu dédié à conserver les corps des défunts avant la mise en bière, action de mettre le corps dans le cercueil, soit jusqu’au jour des funérailles. Ce genre d’établissement est le plus souvent exploité par une entreprise privée de pompes funèbres ou un opérateur funéraire public et habilités par la préfecture.

On accède au funérarium par deux entrées distinctes : l’une est dédié au public, l’autre aux professionnels du secteur funéraire et aux défunts. 

La chambre funéraire en détails

Une chambre funéraire dispose donc d’une partie technique, dans laquelle sont disposées des cellules réfrigérées, sorte de grands réfrigérateurs, pour y accueillir les défunts et les conserver dans des conditions optimales, en freinant la décomposition du corps par le froid par exemple. Toujours dans cette partie technique, on trouvera des salles spécialement équipées, que l’on nomme le plus souvent laboratoires, pour y effectuer des soins de conservation dit aussi de thanatopraxie, des toilettes rituelles et plus rarement des examens médico-légaux, comme les autopsies par exemple.

L’autre partie de la chambre funéraire est accessible au public, contenant un comptoir d’accueil, une salle d’attente et des salons privatifs pour présenter les défunts aux proches. Dans le hall d’accueil, il est obligatoirement affiché la liste préfectorale des pompes funèbres habilitées du département ainsi que le règlement intérieur.

L’accès au public et l’accès technique sont séparés.

Le funérarium après un décès au domicile par exemple

Lors d’un décès à domicile par exemple, il est souvent utile, pour ne pas dire nécessaire, de faire transporter le corps dans un funérarium au lieu de le conserver à la maison. Garder un défunt au domicile peut présenter tantôt des avantages tantôt des inconvénients selon les convictions ou les traditions des familles. 

Par exemple, certaines familles préféreront que le corps reste à la maison car elles souhaiteront organiser des veillées funéraires par exemple. Mais cela suppose de prévoir l’accueil des proches dans la maison, d’avoir un délai d’attente entre la date du décès et la date des obsèques qui soit raisonnable, de laisser les opérateurs funéraires ou les équipes religieuses entrer pour effectuer la toilette par exemple. Il est possible de demander à pratiquer des soins de d’hygiène par un thanatopracteur diplômé, dès lors que les lieux répondent à des normes légales très encadrées. Ces normes sont devenues tellement restrictives qu’il est très rare qu’elles soient réalisées. Les pompes funèbres proposent alors de faire transférer le corps du défunt vers une chambre funéraire pour que ces soins soient réalisés dans des conditions optimales, en laboratoire, puis d’effectuer un nouveau transfert pour un retour au domicile, si c’est le souhait des proches.

La plupart des familles optent pour le transfert du défunt vers un funérarium de leurs choix. Elles pourront se recueillir auprès de leur proche dans un salon privatif selon leurs souhaits et à leurs convenances, jusqu’au jour du défunt. 

Le funérarium ne doit pas être confondu avec la chambre mortuaire, ou morgue.

Les Pompes Funèbres.com icône conseiller funéraires obsèques

En effet, la chambre mortuaire est un service hospitalier, totalement ou partiellement gratuit, et assimilé à un service de soins, comme continuité du service hospitalier dû patient décédé.

En cas de décès à l’hôpital, les familles peuvent donc tout à fait décider, dans un délai de 48 heures à compter de l’heure du décès, de faire transférer leur proche à domicile, dans une chambre funéraire, ou bien que le corps reste à l’hôpital et qu’il soit transféré à la morgue.

Quels sont les frais d'un funérarium ?

Le choix de faire transporter un défunt vers une maison funéraire a pour conséquence des frais qui s’ajoutent aux funérailles. L’entreprise de pompes funèbres facturera donc le transport du corps d’une part, mais aussi les frais de la chambre funéraire : a minima l’admission dans l’établissement et les frais de séjour en cases réfrigérées. D’autres frais seront ensuite ajoutés en fonction des prestations demandées : location du laboratoire pour préparer le défunt, personnel de mise en bière, location des salons privatifs pour les visites… Le détail du coût du séjour au funérarium doit être clairement indiqué dans le devis. 

Si vous devez comparer des devis d’obsèques de différentes entreprises de pompes funèbres, les frais de funérarium doivent donc être absolument identiques d’un devis à un autre, pour la même chambre funéraire s’entend.

Chaque funérarium a sa propre tarification, et ses propres prestations. Certains proposent et permettent un accès permanent à votre défunt, même de nuit, tandis que vous devrez respecter les horaires d’ouverture et de visite avec d’autres.

La plupart des maisons funéraires dispose de distributeurs de boisson ou de snack dans leur salle d’attente. Dans les salons privatifs, on trouvera quelques sièges ou banquettes, d’une table basse, de fiche électrique pour brancher son téléphone ou un appareil sono, de mouchoirs jetables, et une décoration sobre et agréable, avec la possibilité de régler l’intensité de la lumière par exemple. On trouvera également des prestations possibles comme :

  • La location d’une salle de cérémonie si elle en dispose
  • Du matériel audio ou video
  • Du matériel religieux (bénitier ou croix par exemple)
  • Plus rarement, un service traiteur

Les chambres funéraires sont ouvertes tous les jours de l’année, dimanches et jours fériés. Les horaires d’ouverture peuvent en revanche varier.

En région parisienne, il y a forcément une chambre funéraire à moins de 30 minutes. N’hésitez pas demander conseil auprès de votre conseiller funéraire.

Qu'est-ce qu'un crématorium ?

Le crématorium est un bâtiment dans lequel on incinère les défunts. Ce type d’établissement permet aussi aux familles de rendre un dernier hommage au proche, lors d’un moment de recueillement.

L’exploitation d’un crématorium se fait en général par le biais de la délégation de service public. Dans ce cas, sa construction ne dépend que la Collectivité, et la gestion est déléguée à un opérateur funéraire par appel d’offre.

Comment se déroule la crémation ?

Une crémation se déroule en deux temps. D’abord le cercueil est introduit dans l’appareil de crémation, sorte de four géant chauffé à 850 °C environ. C’est la chaleur qui permet la crémation, et non les flammes, contrairement aux idées reçues. La chaleur met le bois du cercueil en combustion, et permet la crémation du corps. Le processus varie de 90 à 210 minutes selon la taille du cercueil et du corps. Ensuite, on récupère le calcius, la partie calcaire des os du corps. Les chairs, les vêtements sont transformés en gaz et en poussière qui seront traités dans des filtres. Quant au calcius, il est refroidit et placé dans un pulvérisateur. Cette machine permet de réduire le calcius en poudre : ce sont les Cendres.

Le cercueil entre dans le crématorium par sa partie technique, où se trouvent les fours et tout le système de filtration des fumées ; limitant notamment les rejets polluants dans l’atmosphère comme le mercure, le plomb ou la dioxine. Parfois le crématorium procède à la récupération d’énergie thermique due à la chaleur des fours pour le chauffage des locaux ou des eaux sanitaires par exemple.

Prestations proposées par un crématorium

Outre la prestation de crémation a proprement parler, les crématoriums proposent souvent de nombreux services aux familles tels que :

  • service d’hommage dans une salle de cérémonie
  • la possibilité de voir l’introduction du cercueil dans le four dans une salle dédiée, à travers un écran
  • la mise à disposition d’une sonorisation et d’écran vidéo pour projeter des photos ou des films rendant hommage au défunt
  • une salle dédiée à la remise des Cendres
  • des salons d’attente
  • des salons de convivialité avec un service traiteur
  • un jardin du souvenir attenant au crématorium dans lequel on peut y disperser les cendres des défunts
  • des emplacements à côté du jardin que l’on peut louer pour y installer une plaque du souvenir
  • la conservation des urnes pendant un délai de 1 an laissant aux proches un temps suffisant de réflexion sur la destination des cendres
  • un parking extérieur
  • des distributeurs de boisson

Ainsi, avec presque 200 crématoriums en France, la crémation est choisi dans presque 40% des cas, et son coût varie entre 450 et 800 euros, sans compter les prestations annexes diverses et variées comme la salle de cérémonie, la remise des Cendres… 

Le choix du crématorium devrait donc suivre la prise en compte de plusieurs facteurs : Quelles prestations propose-t-il ? Où se trouve-t-il ? Combien coûte-t-il ? Là encore, faites confiance au conseiller funéraire qui maîtrise sur le bout des doigts ces sujets, connaissant parfaitement les prestations et les tarifs des crematoriums alentours.

COVID-19 – Organisation des obsèques
X